L’IARC a évalué 7 substances chimiques

En février 2016, 24 experts de 8 pays se sont rencontrés à l’International Agency for Research on Cancer (IARC), pour évaluer la cancérogénicité de 7 substances chimiques.

Ces évaluations ont fait l’objet d’un article paru dans The Lancet Oncology (article) et seront publiées dans la prochaine monographie de l’IARC (volume 115) .

N,N-dimethylformamide

Exemple de population exposée au N, N-dimethylformamide : Travailleurs : Métier Cuir synthétique, fibre acrylique, tanneries (cuir), aéronautique

  • Classé : « Agent probablement cancérogène pour les humains » : Groupe 2A,
  • “Preuve limitée chez les humains”  pour le cancer des testicules
  • “Preuve suffisante chez les animaux”

2-mercaptobenzothiale

Exemple de population exposée au 2-mercaptobenzothiale : Travailleurs industrie chimique- industrie du caoutchouc – fabrication de pneu – population générale en contact avec objet en caoutchouc

  • Est classé : “Agent probablement cancérogène pour les humains”: Groupe 2A
  • “Preuve limitée chez les humains” pour le cancer de la vessie
  • “Preuve suffisante chez les animaux”

Hydrazine

Plusieurs expositions professionnelles – Carburant d’aviation – combustible de fusée

  • Est classé  : “Agent probablement cancérogène pour les humains” : Groupe 2A,
  • “Preuve limitée chez les humains”  pour le cancer du poumon
  • “Preuve suffisante chez les animaux”

Tetrabromobisphenol A

Retardateur de flamme largement utilisé.

Fabrication de produits électroniques et de recyclage.

  • Est classé : Groupe 2A
  • “Preuve limitée chez les humains”
  • “Preuve suffisante chez les animaux”

1-bromopropane

Industrie chimique,  production et utilisation d’adhésif en spray, dégraissage à la vapeur, nettoyage de tissu à sec

  • Classé : “Cancérogène possible” : Groupe 2B – sur la base d’indications suffisantes de cancérogénicité chez l’animal.

3- chloro-2-methylpropene

Fumigant de semences

  • Classé : “Cancérogène possible” : Groupe 2B – sur la base d’indications suffisantes de cancérogénicité chez l’animal.

N,n-dimethyl-p-toluidine

Exemple de population exposée : Professionnel de santé,  employés d’ongleries, utilisateurs de colle industrielle,  et travailleur de l’industrie chimique

  • Classé : “Cancérogène possible” : Groupe 2B – sur la base d’indications suffisantes de cancérogénicité chez l’animal.

 

Source : Grosse Y, Loomis D, Guyton KZ, Ghissassi FE, Bouvard V, Benbrahim-Tallaa L, et al. Carcinogenicity of some industrial chemicals. The Lancet Oncology. 1 avr 2016;17(4):419‑20.

http://www.thelancet.com/journals/lanonc/article/PIIS1470-2045%2816%2900137-6/fulltext

2 réponses

Trackbacks (rétroliens) & Pingbacks

  1. […] En février 2016, 24 experts de huit pays se sont rencontrés à l’International Agency for Research on Cancer (IARC), pour évaluer la cancérogénicité de sept substances chimiques. Ces évaluations ont fait l’objet d’un article paru dans The Lancet Oncology et seront publiées dans la prochaine monographie de l’IARC (volume 115) .  […]

  2. […] Retrouvez notre récapitulatif des substances évaluées et leur classification.  […]

Les commentaires sont fermés.